5 astuces pour devenir un expert immobilier et réussir ses investissements

5 astuces pour devenir un expert immobilier et réussir ses investissements

Publié le 17. Sep, 2014 par dans Investissement immobilier

Investir dans l’immobilier reste un placement des plus sûrs pour compléter ses revenus et se constituer un patrimoine pérenne. L’avantage de votre placement dépend de votre rang de connaissance et des choix que vous ferez pour arriver à vos objectifs.

Apercevez ces simples astuces utiles pour mettre toutes les chances de votre côté pour que votre investissement dans l’immobilier locatif se passe bien.

Investir dans l’immobilier : ça s’apprend

Il est essentiel de ne pas se jeter dans un investissement immobilier sans un minimum de préparation. Vous devez avant tout, déterminer vos objectifs et votre stratégie pour les atteindre. Vous devez être compétent de définir votre projet sur le long terme en prenant en compte tous les principes et en mesurant les différents risques encourus. L’investissement immobilier présente des aléas. Il faut en avoir par conséquent des connaissances préalablement. Pareillement pour les profits souhaités, il faut à tout prix préparer une bonne stratégie pour que les profits obtenus soient supérieurs aux placements sans risque. Le Centre National de l’Expertise est une ressource à considérer sérieusement si vous envisger de devenir un expert immobilier. Vous pourrez également trouvez beaucoup d’autres informations essentielles à ce sujet sur le second site du CNE.

Les notions théoriques

Vous devez préalablement vous documenter pour voir un peu plus clair dans quoi vous allez vous aventurer: des livres ayant pour objet l’immobilier, les journaux mais aussi les blogs sont les plus pratiques. Votre curiosité va jouer un grand rôle pour bien démarrer votre projet. Mais souvent, les gens recherchent tellement d’informations qu’ils s’embrouillent tout seul quand les idées s’entrecroisent : c’est ce que l’on appelle « l’analyse qui paralyse », ce qui vous mèneront à la peur de passer à l’action. Il faut à tout prix filtrer ces renseignements, les comparer afin d’en tirer une bonne conclusion. C’est pourquoi une formation professionnel est souvent un plus. Si vous considérer, par exemple, vous spécialiser dans les investissement en viager, alors la formation viager du CNE serait appropriée pour vous.

Les contacts

Il vous faut maintenir le contact soit avec un promoteur ou une agence immobilière. Comme nous le savons tous, ce domaine comporte beaucoup d’arnaques, il serait en effet meilleur de rester en contact avec ces experts qui sauront parfaitement vous guider dans la bonne voie. A cela s’ajoute les relations. Vous devez partir à la rencontre des gens qui ont investis dans le domaine mais qui ont eu des succès. Ça vous permettra de voir ce que les gens normaux comme vous et moi font, ils vont vous inciter à investir. Ces gens dégagent quelque chose de très positif c’est-à-dire ils vous motivent. Contrairement à ceux qui n’ont pas réussi et qui vous découragent en disant par exemple que ce n’est pas une bonne affaire. Il vous faut alors un moral de fer pour se plonger dans l’action.

Rentabilité et perspective d’évolution des prix

Vous devez accomplir un choix rigoureux sur le choix du bien immobilier sur lequel assiéger. L’investissement parfait doit apporter un résultat locatif suffisant tout en étant à un bon endroit afin de conserver de l’attrait.

Bien prendre en compte la fiscalité immobilière

Il n’y a pas de gain dans l’immobilier locatif sans une incorporation des effets de la fiscalité immobilière. Attention à ce que les taxes et impôts divers ne convertissent pas votre investissement en gouffre financier. Sans tenir compte de ce facteur-là, vous pourrez en subir des séquelles : vous pourriez aller jusqu’à investir dans des logements qui se révéleront être au final de mauvaises affaires.

Vendre plus cher que le prix de l’achat

Certes, pour tirer plus de profits, la vente se fera plus coûteuse que l’achat. Lors de la vente de votre logement ou de votre demeure pourtant, vous devez encore avoir conscience que si vous exécutez une plus-value, elle sera, en partie, taxée par l’État. Même si des lassitudes existent en fonction de la durée pendant laquelle vous aurez été possesseur de ce bien, il faudra attendre 30 ans pour être complètement affranchi.

Apprendre à gérer ses biens en location

Si vous gérez déjà d’autres biens immobiliers, vous savez que la gérance courante d’une location prend du temps et demande diverses allures constantes. Vous pouvez aussi utiliser les mêmes modèles types et regrouper certaines démarches.

Tags: ,